samedi 6 juin 2015

La grande trousse cuir & smocks

Comme je vous le disais récemment, il y a encore beaucoup de naissances dans mon entourage cette année. Dernièrement, c'est notre Blisscocotte inimitable qui a donné naissance à un adorable petit garçon ( un petit ange roux-auburn beau comme un dieu !!). Si nos goût en matière de création textile sont assez opposés, je connais cependant assez bien son univers et son addiction à un certain Liberty pour ne pas être tombée trop à coté de la plaque avec mon cadeau je l'espère.

Ainsi après avoir réalisé pour Marlo une guitare boite à musique sûr mesure avec le Liberty over the rainbow qu'elle adore, j'ai choisi de faire pour le petit Selmar une grande trousse pour tout ranger. Pour ce cadeau home made j'ai donc choisi : 

* le fameux Liberty qui pique les yeux,

* un cuir rouge imprimé zébré pour le dos et la dragonne (échantillon offert par de l'un de mes fournisseur ; parfait pour cet ouvrage mais trop rock & roll pour les collections de petite maroquinerie de Barnabé aime le café, je ne suis pas fan du rouge dans la vraie vie !!),

* une forme de trousse blousante et smockée, faite selon les conseils reçus au cours de smocks de notre professeur Karen :).

...Je n'avais pas vraiment vu Maéva réaliser des smocks sur son blog, c'est ce qui m'a incitée à utiliser cette technique !

reetrousse2trousse3trousse1

*** Bienvenue adorable petit Selmar ! ***

Posté par barnabeaimelecaf à 18:51 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,


mardi 6 novembre 2012

La trousse en cuir d'agneau

Parfois le temps maussade de l'automne à ça de bon que l'activité couture / tricot / bricolage devient une évidence le week-end. Ainsi il y a peu, j'ai ressorti des peaux "avec défauts" de d'autres clients que m'avait donné le gentil tanneur qui produit mes cuirs d'agneaux pour les si jolis petits chaussons. J'ai ainsi pu tailler dans les jolies parties de la peau couleur cognac de quoi faire une nouvelle pochette... Une de plus :) La taille de la pochette a été déterminée par la taille de mon iPad qui m'a servi de gabarit pour découper le rectangle de base (grosse flemoïte aigue ce we-là pour faire le moindre patron avec des angles droits.. C'est bête, la pochette est au final un peu petite à mon goût).

pochh5 pochh2pochh3 pochh1pochh4 pochh6

N'étant pas équipée de pied teflon pour faire glisser le cuir facilement ou de tout autre accessoire digne d'un pro, j'ai fait dans la débrouille :

* utiliser règle métal, tapis de coupe et cutter pour les petites pièces fines comme la dragonne

* et pour que tout glisse bien sous le pied de biche, j'ai positionné parfois sous la peau de l'organza de coton tissé très large que j'ai découpé très facilement autour des coutures par la suite pour l'enlever (ou si vous avez du papier de soie sous la main... je ne sais pas si je suis très claire !)

* Mais surtout, astuce number one de tous les maroquiniers : coller entre elles les pièces à surpiquer au préalable. Surtout pour piquer un cuir souple comme l'agneau car il se détend et se déforme beaucoup. Avec de la colle blanche pour enfant en ce qui me concerne, afin de ne pas encrasser l'aiguille lors de son passage avec tout autre colle trop ... collante, hum !

Au final je suis bien contente du mélange cognac / noisette et du rendu qui est franchement très net et bien fini. D'ailleurs mon maroquinier que je croisais peu de temps après m'a félicitée pour la qualité de mon travail... Faut dire que d'habitude je lui fournis des prototypes dégue*ulasses où je ne m'applique pas vraiment autant !!!

Posté par barnabeaimelecaf à 10:51 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : , , , ,