6 mois 1/2 à tenir bon la barre malgré la "loi de l'emmerdement maximum" dont nous bénéficions allègrement. Garder le cap au fil des analyses et examens en tous genres ... Essayer d'être confiants malgré les nouvelles pas toujours bonnes, pas vraiment rassurantes. Encaisser et avancer. Faire d'autres analyses, attendre d'autres résultats. Ne pas toujours savourer comme on l'aimerait cette première grossesse stressante, médicalisée à souhait et pleine d'incertitudes. 

anne1 anne2

Mais malgré tout, attendre avec tant d'impatience la fin de l'année pour accueillir notre enfant ! Mon premier bébé, l'année de mes 40 ans. ♡